Carte de téléchargement

Catherine Major

Catherine Major

Biographie


C'est depuis l'âge de 4 ans que Catherine Major est plongée dans la musique. En 2002, la jeune femme qui détient un baccalauréat en piano classique est faite lauréate auteure-compositriceinterprète au Festival de chanson de Petite-Vallée, ce qui l'incite à se lancer immédiatement dans la composition de son premier album, Par-dessus bord, qui paraîtra en 2004. Elle récolte, grâce à ce dernier, plusieurs prix, dont le prestigieux Coup de coeur de l'Académie Charles-Cros (France) ainsi que le prix des diffuseurs européens (RIDEAU) en 2005.

Son deuxième album, Rose sang, réalisé par le talentueux Alex McMahon (Félix de la Meilleure réalisation pour Rose sang) sort au mois de janvier 2008 et est encensé tant par la critique que par le public. Rose Sang remporte un appréciable succès commercial au Québec avec plus de 20 000 exemplaires vendus. En plus du Félix dans la catégorie Meilleure réalisation, Catherine et son Rose sang ont été en lice dans les catégories Auteur compositeur, Meilleur album populaire et Meilleur spectacle Auteur-compositeur-Interprète lors des galas de l'ADISQ 2008 et 2009.

Les années 2008 et 2009 sont des années de consécration pour Catherine Major. Après avoir remporté le Jutra pour la Meilleure musique de film ainsi que le prix pour la Meilleure musique originale d'Aubagne pour long-métrage Le Ring (Anaïs Barbeau-Lavalette), Catherine est l'heureuse lauréate du convoité Prix Félix-Leclerc, décerné dans le cadre des FrancoFolies de Montréal. Puis, en septembre, on lui remet le Prix André Dédé Fortin de la SPACQ (prix pour la relève émergente). C'est aussi en 2008 que Catherine entame une tournée de spectacles à travers le Québec. Tournée qui prend fin à l'automne 2010 afin de laisser place à l'écriture et la composition de son troisième album. Elle triomphe lors de sa rentrée montréalaise en octobre au Club Soda; le public en redemande et les médias débordent d'éloges dithyrambiques. Catherine s'envole aussi en Europe où elle donne plusieurs concerts, notamment en France et en Belgique. Son album Rose sang sort sur les tablettes au mois de janvier 2010 et deux représentations à la salle des Trois Baudets ainsi qu'une à L'Européen, à Paris, lui valent de très belles critiques de la part des médias français.

Au terme d'un ambitieux laboratoire de création, démarche singulière d'écriture et de composition réalisée devant public, Catherine dévoile à l'automne 2011 son troisième album, Le désert des solitudes. L'auteure-compositrice-interprète présente une oeuvre achevée, douze titres composés et écrits avec la minutie de l'orfèvre, des chansons pop ficelées dont la poésie se déclame en notes et en mots, les siens, mais aussi ceux de Moran, Jacinthe Dompierre et Christian Mistral, des plumes auxquelles elle a juxtaposé la sienne.

Coréalisé par Catherine et Alex McMahon, complice de longue date, et mixé par Pierre Girard, l'album, sur lequel l'archet de Mathieu Désy est toujours présent, en est un riche en textures et en sonorités. Approfondi par des arrangements de cordes et de cuivres, dominé par son piano et porté par une voix juste, juste de ton et de sentiment. Tout au long de l'écoute du désert des solitudes, un univers intime et éclectique est révélé; paysage sonore en relief dans lequel on s'évade volontiers.

Catherine Major compte désormais parmi les talents forts de la chanson au Québec et suscite un intérêt marqué à l'étranger. Son univers est singulier: elle livre sans retenue des chansons aux couleurs éclectiques, et surtout teintées d'humanité; quelques-unes explosives et effrénées, d'autres dans la plus profonde des intimités. Elle vit ses chansons en symbiose avec son instrument, le piano, ainsi qu'avec ses musiciens, et ce, jamais sans cette ardeur et cet embrasement qui n'appartiennent qu'à elle.